Les Lauréats du Prix Right Livelihood 2021 mobilisent leurs communautés contre la violence et le changement climatique

Press releases 29.09.2021

Les Lauréats du Prix Right Livelihood 2021 sont des leaders de la lutte en faveur des droits des femmes et des filles, de la protection de l’environnement et de la défense des droits des peuples autochtones. Tous les quatre œuvrent à travers la mobilisation des communautés et le renforcement des initiatives locales.

Du Cameroun à la Russie, en passant par le Canada et l’Inde, les activistes de cette année nous montrent que le changement durable se construit grâce à des communautés solidaires. Même confrontés à l’aggravation de la crise climatique, aux puissants intérêts de gouvernements et d’entreprises ou encore à une menace terroriste, les Lauréats 2021 nous prouvent que la solidarité est essentielle pour garantir un meilleur avenir pour tous.

Les Lauréats du Prix 2021 sont:

Marthe Wandou (Cameroun) « pour la construction d’un modèle de protection des enfants fondé sur la communauté face à l’insurrection terroriste et à la violence de genre dans la région du lac Tchad au Cameroun ».

Vladimir Slivyak (Russie) « pour sa lutte en faveur de l’environnement et sa contribution au mouvement populaire d’opposition aux industries houillère et nucléaire en Russie ».

Freda Huson (du peuple Wet’suwet’en, Canada) « pour son dévouement intrépide en faveur de la réappropriation de la culture de son peuple et la défense de ses terres contre des projets néfastes de pipelines ».

et

Legal Initiative for Forest and Environment (Inde) « pour leurs travaux juridiques innovants visant à renforcer les capacités des communautés à protéger leurs ressources, pour plus de démocratie environnementale en Inde ».

« Les Lauréats du Prix Right Livelihood 2021 sont des personnes dont le courage et la capacité de mobilisation ont permis de montrer ce dont étaient capables les mouvements populaires », a déclaré Ole von Uexkull, directeur exécutif de Right Livelihood.

« Face à l’aggravation des crises climatiques et environnementales, à une violence aveugle et à des violations flagrantes de droits humains, ils contribuent à un meilleur avenir grâce à l’engagement et à la solidarité. Ces activistes de terrain ne font pas uniquement de la résistance. Ils mobilisent activement des communautés entières afin qu’elles revendiquent leurs droits et deviennent des agents de changement là où le gouvernement échoue », a ajouté M. Von Uexkull.

Mme. Wandou est la première personne du Cameroun à recevoir le Prix Right Livelihood.

Créé en 1980, le Prix Right Livelihood met à l’honneur et soutient des individus courageux qui travaillent pour résoudre des problèmes d’envergure mondiale. Chacun des quatre Lauréats recevra la somme d’un million de couronnes suédoises (l’équivalent de 100.000 euros ou 115.000 dollars américains). Au-delà de la récompense financière, le Prix offre également un soutien à long terme qui permet de faire connaitre et de renforcer le travail des Lauréats.

En 2021, nous avons examinés un nombre record de 206 candidats originaires de 89 pays. Parmi les Lauréats précédents se trouvent Edward Snowden (États-Unis), le Dr. Denis Mukwege (RDC), Greta Thunberg (Suède) et Ales Bialiatski, avec le Centre des droits humains Viasna (Bélarus).

Les Lauréats de 2021 seront récompensés au cours d’une Cérémonie de remise des prix qui se tiendra à Stockholm, le mercredi 1er décembre.

 

Et pour finir, venez découvrir notre nouveau logo! Des informations supplémentaires sont disponibles dans notre kit Presse.

Vous trouverez plus d’informations sur les Lauréats ici.

Les photos et les vidéos des nouveaux Lauréats peuvent être téléchargées ici.

 

Contact médias

Médias anglophones/ internationaux: Emoke Bebiak, emoke.bebiak@rightlivelihood.org, +41 78 333 84 84

Médias allemands: Julia Naumann et Nina Tesenfitz, presse@rightlivelihood.org, +49 170 5763 663

Médias en langue espagnole: Nayla Azzinnari, nayla@rightlivelihood.org, +54 9 11 5460 9860

Médias suédois: Johannes Mosskin, johannes@rightlivelihood.org, +46 70 437 11 48

 

Courtes biographies des Lauréats 2021

Marthe Wandou (Cameroun)

La juriste Marthe Wandou est une militante des questions de genre et de paix. Depuis les années 1990, son travail a pour objectif de prévenir et de lutter contre les violences sexuelles faites aux enfants, en particulier aux filles, et d’assurer la prise en charge d’enfants ayant survécu à ces violences. Par le biais de son organisation, Action Locale pour un Développement Participatif et Autogéré (ALDEPA), qu’elle a fondée en 1998, Marthe Wandou œuvre pour le bien-être des filles à travers une approche holistique basée sur l’éducation, les soins psychosociaux et l’assistance juridique.

A ce jour, plus de 50.000 jeunes filles ont bénéficié des travaux de l’ADELPA, qui prend racine dans la mobilisation de l’ensemble des communautés, notamment à travers les parents, les enfants et les leaders communautaires. L’organisation a contribué à l’éradication progressive de la pratique des mariages précoces. Elle a aussi contribué au renforcement de diverses compétences scolaires et d’ordre général, ainsi qu’au renforcement des capacités des enfants et des acteurs en charge de la protection de l’enfance.  L’ALDEPA a aussi aidé plusieurs familles à engager des poursuites pour des affaires de viol, d’enlèvement et de violence physique.

Mme. Wandou met l’accent sur le soutien psychosocial dans le but de guérir les traumatismes et d’aider les victimes de violence sexuelle et d’enlèvement à se réintégrer. Cet aspect s’est avéré particulièrement important dans le travail de Mme. Wandou avec les réfugiés et les personnes déplacées affectées par le groupe extrémiste Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Dans un contexte marqué par les pratiques culturelles préjudiciables et l’insécurité, Mme. Wandou s’est démarquée en tant que militante courageuse qui lutte contre la violence sexuelle et pour le bien-être des filles et des femmes au Cameroun et dans le bassin du lac Tchad.

Renseignements biographiques:

Lieu de naissance: Kaélé, Cameroun
Date de naissance: 15 octobre 1963
Éducation: Université de Yaoundé (Licence en droit privé), Université Catholique d’Afrique Centrale (Master en gestion de projets), Université d’Anvers, Belgique (Études de genre).
Site internet: aldepa-cameroun.org

Réaction de Marthe Wandou

« Le Prix Right Livelihood nous donnera le courage de continuer à faire ce que nous faisons.  Il nous permettra de gagner en visibilité et encouragera plus de personnes à nous rejoindre pour soutenir les victimes et promouvoir les droits des femmes et des enfants ».

 

Vladimir Slivyak (Russie)

Vladimir Slivyak est l’un des défenseurs de l’environnement les plus engagés et les mieux informés de Russie. Il a mené d’importantes campagnes contre les pratiques néfastes pour l’environnement mises en place depuis plusieurs décennies. Il a notamment réussi à interrompre des projets en lien avec l’exploitation de carburants fossiles, l’utilisation de l’énergie nucléaire et du charbon et le transfert de déchets radioactifs depuis l’étranger.

En tant que co-président et co-fondateur d’Ecodefense, l’une des principales organisations de défense de l’environnement russes depuis plusieurs décennies, M. Slivyak a beaucoup œuvré pour réduire les risques environnementaux, atténuer la crise climatique et promouvoir l’énergie renouvelable en Russie.

Portée par M. Slivyak, l’organisation Ecodefense fut le premier groupe environnemental de Russie à lancer des campagnes anti-charbon en 2013. Ces campagnes ont permis de renforcer les capacités des communautés locales qui subissaient les conséquences de l’extraction et du transport du charbon. Grâce aux liens bâtis entre les communautés locales de tout le pays et au partage d’informations, les manifestations contre l’industrie du charbon ont rapidement pris de l’ampleur dans plusieurs régions du pays.

Slivyak s’est aussi opposé à la promotion de l’énergie nucléaire menée par la Russie, aussi bien au niveau national qu’à l’étranger. Ces énormes succès ont démontré que même dans un pays autoritaire comme la Russie, les activités locales pouvaient réellement contrer des projets soutenus par le gouvernement.

Au cours de ces dernières années, Vladimir Slivyak et Ecodefense ont été la cible d’attaques perpétrées par les autorités russes à cause de leurs travaux. Mais M. Slivyak a tenu bon, motivé par l’influence grandissante des jeunes militants qui luttent pour le climat. En luttant avec eux, il s’engage à construire un avenir plus propre et plus durable pour la Russie et pour le monde entier.

Renseignements biographiques:

Lieu de naissance: Kaliningrad, Russie (URSS à l’époque)
Date de naissance: 30 juillet 1973
Site internet: www.ecodefense.ru

Réaction de Vladimir Slivyak

« J’ai passé ma vie au sein du mouvement de défense de l’environnement, et c’est un immense honneur pour moi de recevoir un prix comme celui-ci. Le Prix Right Livelihood apportera des ressources supplémentaires à la lutte que mène mon organisation pour la défense de l’environnement et des droits humains ».

 

Freda Huson (Peuple Wet’suwet’en, Canada)

Freda Huson est une leader (Dzeke ze’) du peuple Wet’suwet’en, au Canada. Freda est l’une des principales défenseuses des communautés autochtones qui veulent renouer avec leurs terres et reprendre le contrôle, en participant notamment aux processus de négociations de projets de construction comme les pipelines qui traversent leur territoire.

En 2010, Freda Huson réalise à quel point il est important de vivre sur ses terres ancestrales. Elle déménage alors dans un chalet en bois sur le territoire de son peuple à Talbeetskwa, au bord de la rivière Morice, en Colombie-Britannique. Depuis, elle gère le camp Unist’ot’en qui dispose maintenant d’un centre destiné aux personnes souhaitant se reconnecter avec leurs terres et guérir des traumatismes de l’ère coloniale.

Le camp Unist’ot’en constitue le plus grand lieu de rassemblement des personnes opposées à la construction du gazoduc Coastal Gas Link, qui transporterait du gaz de schiste à travers la Colombie-Britannique. En 2020, les autorités canadiennes ont mené un raid à l’un des postes de contrôle établi dans le camp, provoquant une vague de contestation dans tout le pays. Bien que les actions de Freda aient permis de retarder le projet de gazoduc de plusieurs années, il n’a pas été arrêté.

L’approche holistique de Freda visant à se réapproprier la culture, la terre et les droits autochtones se démarque tout particulièrement dans un contexte d’horribles crimes commis contre des membres des peuples autochtones de plus en plus médiatisés au cours de ces dernières années au Canada. Mme. Huson a entrainé un renouveau culturel en encouragent les peuples autochtones à revenir sur leurs terres.

Renseignements biographiques

Lieu de naissance: Smithers, Colombie-Britannique, Canada
Date de naissance: 24 mai 1964
Éducation: Certificat en gestion d’entreprises
Site internet: unistoten.camp

Réaction de Freda Huson

« Le travail pour lequel je suis récompensée ici a pour but d’enseigner notre cultures et nos traditions à notre peuple, que nous apprenons dès le plus jeune âge: prendre soin de la terre qui nous nourrit. Pour mon peuple, ce prix est synonyme d’une plus grande force. Il nous permettra de nous rassembler et de lutter avec de nombreux autres peuples à travers le monde qui partagent le même but : protéger la terre, protéger l’environnement et garantir un traitement équitable pour tous. »

 

Legal Initiative for Forest and Environment (Inde)

Legal Initiative for Forest and Environment (LIFE) est une organisation indienne qui travaille dans le but de protéger l’environnement en ayant recours de façon créative au droit et à diverses démarches juridiques. LIFE travaille auprès des communautés grâce à une approche locale : elle soutient et renforce les capacités de populations souvent vulnérables face aux intérêts des puissants et s’efforce de faire entendre leur voix dans les processus de prise de décisions politiques, tout en plaidant pour le renforcement des insitutions et pour des réformes législatives.

En 2005, alors qu’ils prennent conscience du manque de reconnaissance des problématiques environnementales au niveau juridique, les avocats Ritwick Dutta et Rahul Choudhary créent LIFE. Aujourd’hui, les avocats de l’organisation comptent parmi les défenseurs des causes d’intérêt public les plus renommés du pays. LIFE a aidé les communautés à lutter contre certaines des principales menaces environnementales en Inde: la construction de projets dévastateurs pour l’environnement et non respectueux du droit en vigueur, la lutte contre la déforestation et le principe du pollueur-payeur, qui vise à contraindre les pollueurs à payer pour les dommages causés à l’environnement et à la santé publique.

L’affaire contre la compagnie minière britannique Vedanta, dans l’État d’Odisha, fut l’un des premiers succès de LIFE et permit de créer un précédent. La Cour Suprême indienne avait alors reconnu que l’accord de la communauté locale était nécessaire pour qu’un tel projet puisse voir le jour.

Depuis, LIFE continue à se battre contre les intérêts de puissants qui menacent le bien-être des êtres humains et de la nature, tout en garantissant une meilleure protection de l’environnement pour les communautés à travers toute l’Inde.

Informations:

Siège: New Delhi, Inde
Fondée en: 2005
Site internet: thelifeindia.org.in

Réaction du fondateur de LIFE, Ritwick Dutta

« Nous sommes très heureux de recevoir le Prix Right Livelihood. Il s’agit de notre premier prix international, ce qui signifie beaucoup pour nous et pour tous les groupes locaux que nous soutenons à travers l’Inde. Le Prix nous permettra de décupler l’impact de notre travail et d’aider un plus grand nombre de personnes à protéger la nature et leurs moyens de subsistance.

 

A propos de Right Livelihood

Créée en 1980, Right Livelihood met à l’honneur et soutient des individus courageux qui tentent de résoudre des problèmes d’envergure mondiale. Sous l’égide d’une Fondation, Right Livelihood est une communauté fondée sur le courage qui se bat pour un changement social en faveur de la paix, de la justice et de la durabilité pour tous.

Chaque année, Right Livelihood met à l’honneur des acteurs dechangement en leur remettant un Prix. A ce jour, 186 Lauréats originaires de 73 pays ont reçu cette distinction. En reconnaissant le travail de ces courageux visionnaires et en bâtissant des liens significatifs à travers le monde, Right Livelihood favorise un changement social immédiat et à long terme.

Toutefois, le travail de Right Livelihood va bien au-delà de la remise du Prix: la fondation soutient ces acteurs de changement tout au long de l’année. Right Livelihood fait office de porte-parole et de bouclier pour les Lauréats: le Prix permet de mettre leur profil en avant, tout en leur apportant protection lorsque leur vie et leur liberté sont en danger et en sensibilisant un plus grand nombre de personnes à leurs solutions innovantes.

Le siège de Right Livelihood se trouve à Stockholm, mais l’organisation possède également des bureaux à Genève et à Zurich. La Fondation bénéficie d’un statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social des Nations Unies.

Media contacts

Emoke Bebiak

English, French & International Media

E-mail: emoke.bebiak@rightlivelihood.org
Phone: +41 (0)78 333 84 84

Nayla Azzinnari

Spanish Media

E-mail: nayla@rightlivelihood.org
Phone: +54 9 11 5460 9860

Nina Tesenfitz

German Media

E-mail: presse@rightlivelihood.org
Phone: +49 (0)170 5763 663

Johannes Mosskin

Swedish Media

E-mail: johannes@rightlivelihood.org
Phone: +46 (0)70 437 11 48